Essais - Commentaire sur Des cannibales (chapitre XXXI du livre I)

de

4/5 (3 évaluations)

À propos de ce commentaire sur Essais

Ce commentaire littéraire propose une analyse approfondie de l’ouvrage Des Cannibales de Montaigne, un chapitre des Essais. Vous y trouverez le texte étudié, une mise en contexte et le commentaire en lui-même, structuré en différentes parties. Des clés pour mieux comprendre quelques-uns des enjeux essentiels de cette œuvre majeure de la littérature française.

Le chapitre Des Cannibales nous propose le regard d’un homme du XVIe siècle sur le Nouveau Monde, qui apparait à l’Européen comme un espace de bonheur et d’innocence perdus. Mais Montaigne n’est pas un ethnologue. Pour lui, les cannibales sont moins un objet d’étude que l’occasion d’une leçon de relativisme, voire d’une critique des valeurs européennes. Montaigne nous invite à réfléchir à la barbarie inhérente à toute civilisation, y compris celles qui se croient les plus avancées.

Après un rappel du contexte historique dans lequel l’œuvre a vu le jour et la situation de l’extrait dans le reste des Essais, le commentaire composé s’intéresse à la représentation du Nouveau Monde, assimilé à un paradis perdu, à la critique indirecte des valeurs européennes à laquelle se livre l’auteur et aux caractéristiques de l’écriture de Montaigne, qui parvient à mettre en cause des certitudes absolues.

Structure de ce commentaire du livre

  • Texte étudié (1 pages)

    Le passage Des Cannibales dans les Essais reproduit

  • Mise en contexte (1 pages)

    Quelques éclairages pour mieux aborder l’analyse de l’extrait : le contexte historique des grandes découvertes et Montaigne et la découverte de l'autre

  • Commentaire (3 pages)

    Le texte étudié à la lumière des thèmes du Nouveau Monde ou paradis perdu, de la critique indirecte des valeurs européennes et de l’écriture de l’essai

À propos du livre Essais

Essais sont un recueil de réflexions organisées en trois livres distincts. Montaigne affirme s’être mis à écrire à la suite de la mort de La Boétie en 1563, qui lui aurait inspiré un grand sentiment de solitude et de mélancolie. Dans son œuvre, il parle beaucoup de lui-même et dresse un autoportrait sans complaisance. Au début des Essais, il déclare : « Je suis moi-même la matière de mon œuvre. » Il nourrit ses réflexions de multiples références, en particulier à la littérature et à la philosophie de l’Antiquité. Il rend compte de sa quête de la sagesse, qui l’invite à se méfier de la raison et à se préparer sereinement à la mort, pour mieux espérer accéder au bonheur.

Partager ce commentaire

http://js.lepetitlitteraire.fr/analyses-litteraires/michel-de-montaigne/les-essais/commentaire-des-cannibales-chapitre-xxxi-du-livre-i Copier

Évaluations

3 avis sur ce commentaire

Ces analyses du livre "Essais" pourraient également vous intéresser

Pourquoi s'abonner ?

Avec l'abonnement lePetitLitteraire.fr, vous accédez à une offre inégalée d’analyses de livres :

1814 PDF
d’analyses de livres à télécharger
Rédigées par des profs
et validées par un comité éditorial

Ceux qui ont téléchargé ce commentaire du livre "Essais" ont également téléchargé

Réussis tes études avec des analyses faites par des professeurs !

Dès 0,99 € par fiche de lecture

Découvrir l'abonnement